lundi 31 mars 2014

Merci



Merci aux Quinocéens qui m’ont fait confiance pour rendre notre ville plus attractive durant ces six années.

Merci à tous ceux qui m’ont envoyé des messages de sympathie et de reconnaissance à l’issue de ce mandat difficile.

J’ai été heureux de m’investir pour cette commune que nous aimons et suis fier du travail accompli et des engagements tenus.

Il reste beaucoup à faire.

Je souhaite à mon successeur plein succès dans l’application de son programme et exprime le vœu qu’une gestion paisible puisse s’instaurer.


Dominique BLANC

jeudi 27 mars 2014

Fin de campagne municipale et communautaire


Il est temps que la campagne électorale se termine à Saint Quay Portrieux.

Avant le premier tour, les Quinocéens ont eu droit à une liste « Saint Quay Portrieux d’abord », projection locale de « Les Français d’abord », soutenue par deux anciens maires à la retraite avec pour porte parole un bloggeur local condamné pour diffamation par le Tribunal Correctionnel.

A la veille du deuxième tour, on a droit à un tract « Danger à Saint Quay Portrieux » commenté dans la presse : « il s’agit de choisir une liste 100%  Quinocéenne ».

Comprenez : les non Quinoçéens dehors !

Ces étranges propos émanent d’une candidate de gauche, proche selon ses dires du P.S. mais non encartée, ouf !, qui prône la solidarité, la promotion du lien social, le bien vivre ensemble, la sérénité …

Aujourd’hui, malgré le vent de sud-est, l’air devient irrespirable.

Il est temps que la campagne électorale se termine à Saint Quay Portrieux.

Dominique BLANC

mardi 25 mars 2014

Saint Quay Portrieux Pour Tous



Le premier tour des élections municipales et communautaires délivre un message clair : les quatre listes, comprenant des candidats ayant participé au mandat qui s’achève, ont été rejetées.

Aucune de ces quatre listes n’atteint 20% des suffrages exprimés.

Les Quinocéens n’ont  pas  supporté six ans d’entraves, d’injures, de démissions et de procès largement commentés par la presse. Ils ont sanctionné les membres de l’équipe sortante quels qu’ils soient.

Les élections partielles de septembre 2012 avaient donné l’espoir d’un apaisement. Il n’en a rien été. Les Quinocéens ont à nouveau été trompés. Par leur vote, ils l’ont fait savoir ce dimanche 23 mars.

Thierry Simeliere a mené une campagne intense de communication et a bénéficié de ce rejet. Les Quinocéens lui demandent une gestion paisible et l’unité de son équipe pendant les six prochaines années.

Je lui laisse un bilan positif et des finances saines. Qu’il se donne les moyens de réaliser son programme.
  
Dominique BLANC

samedi 1 février 2014

Lettre aux Quinocéens



Chères Quinocéennes, chers Quinocéens,

Le mandat s’achève. Six années d’un mandat difficile.

Beaucoup d’entre vous m’ont fait part ces derniers temps de leur perplexité ; vous considérez le bilan des actions menées depuis six ans comme positif, mais vous ne comprenez pas comment les élus en sont venus à être autant divisés. Sans doute ai-je ma part de responsabilité ; aussi je tiens à m’expliquer.

Quand on est venu me proposer en 2008 de prendre la tête de liste, j’ai fait confiance à l’auteur de cette proposition, qui craignait de se faire battre une seconde fois par le maire sortant ; il a en grande partie constitué la liste, s’assurant la maîtrise du conseil municipal en cas d’élection de la liste entière.

J’ai commis une erreur, je le reconnais volontiers. J’ai compris mon erreur quinze jours après mon élection, quand les premières critiques m’ont été rapportées.

Ainsi, dès le début du mandat une opération systématique de dénigrement, de mensonges, d’entraves a été menée par ceux-là mêmes qui avaient obtenu votre confiance et étaient venus me proposer de prendre la tête de la liste.

En 2008, quatorze conseillers municipaux devaient démissionner, poussés par celui qui voulait être maire à la place du maire. Au dernier moment seuls sept d’entre eux ont démissionné, les sept autres dont le chef des mutins n’ont pas osé : ils n’étaient pas sûrs d’être réélus !

Constatant ces désordres inacceptables, aussi insupportables pour vous comme pour la réputation de notre ville, j’ai publiquement proposé que l’ensemble du conseil municipal démissionne afin de vous redonner la parole. Les opposants n’ont pas eu ce courage.

J’ai alors pris attache avec le Préfet sur l’organisation d’élections partielles afin de crever l’abcès. Vous connaissez le résultat.

Un ancien maire, perçu comme un sage, a mené une liste qui se proposait de revenir à une gestion apaisée de la ville. Aussitôt élue cette liste s’est révélée, contre toute attente, très agressive et focalisée non pas sur une approche sereine des affaires municipales, mais sur tout moyen susceptible de me faire démissionner.

Au vu de ces postures et actions contraires à l’intérêt général, j’ai décidé de me maintenir malgré les difficultés. La décision n’était pas facile à prendre ; certains m’ont trouvé courageux, d’autres orgueilleux.

Je ne suis pas du genre à quitter le navire par tempête et je ne voulais pas laisser la barre à ceux qui vous avaient menti, qui avaient trahi ; j’ai tenu bon. Orgueil peut être, lucidité sans doute. Avec le recul, et au vu du bilan concret de ce qui a pu être accompli durant cette mandature,  je ne le regrette pas.

J’ai surtout pu éviter la mise sous tutelle de l’Etat et les petits arrangements entre amis, empêcher les commerces de proximité du port d’être mis, sans concertation, devant de graves difficultés, protéger les Quinocéens des divisions de « la nouvelle majorité » qui n’ont pas manqué d’éclater au grand jour.

Un maire absent ?

Quoi qu’en disent les rumeurs, je suis très présent à Saint Quay Portrieux et plus de 80 % de mon temps depuis septembre 2012. Au point que certains élus de la « nouvelle majorité » se sont plaints de me voir trop souvent en photo dans la presse. De plus, je consacre tout mon temps à la ville puisque je ne cumule pas de mandats. Je reçois chacune et chacun d’entre vous soit spontanément, soit sur rendez-vous ; ma porte reste ouverte à tous.

Un maire autoritaire qui n’écoute pas ?

J’ai mis sur pieds des instances de dialogue afin de dérouler notre programme avec les Quinocéens intéressés par son suivi :

-  des commissions extra municipales, composées de Quinocéens élus et non élus, ont travaillé sur les projets touchant les travaux, les animations, le sport, la culture.

-  les grands projets d’avenir pour la ville, que ce soit la requalification des quartiers de Saint Quay ou du Portrieux, ont fait l’objet d’une large concertation avec des réunions publiques de présentation et d’échanges, des expositions en mairie, des négociations avec les comités de quartier. Une proposition de référendum a été rejetée.

-  une vraie écoute de ma part a permis de changer mon point de vue initial sur les plans de rénovation du quartier de Saint Quay et ceux du Portrieux en rejoignant les préconisations des comités de quartier.

-  à l’issue de chaque conseil municipal, y compris durant les périodes les plus tendues, j’ai donné la parole aux Quinocéens qui le souhaitaient pour faire des suggestions ou exprimer publiquement des critiques ou insuffisances. De fait entre 40 et 100 Quinocéens suivant les séances ont assisté aux conseils municipaux. C’est unique dans notre département !

Quel bilan à ce jour ?

Malgré les entraves répétées et multiples difficultés, je n’ai jamais renoncé à œuvrer pour notre ville dans le respect de la stratégie et du programme sur lesquels vous m’avez fait confiance.

Un projet global aussi ambitieux que lutter contre le déclin de notre ville s’inscrit avec pertinence dans la durée. La cohérence des projets nécessite cette dimension du temps, accentuée par les inerties administratives. C’est la raison pour laquelle, j’ai proposé dès 2008 une série d’actions inscrites dans un schéma directeur : Saint Quay Portrieux 2020.

La triple politique d’Accueil, d’Aménagement et d’Animation inscrite dans ce schéma directeur, a connu ses premiers succès depuis 2008.

L’animation de la ville assurée en partie par des associations dynamiques, soutenues par la municipalité, a connu enfin un débordement de saison : notre ville s’anime toute l’année.

L’accueil des jeunes couples s’est amélioré, mais il reste tant à faire : 15 appartements à loyer modéré ont été réalisés. C’est une première depuis 40 ans. Mais c’est insuffisant. Le coût du foncier nous freine. Nous devons rechercher des solutions pour contourner cet obstacle. Le projet de réhabilitation de centre-ville autour du terrain de l’association  Jeanne d’Arc offre une opportunité de logements à loyers modérés.

L’accueil des seniors s’est renforcé ; il faut continuer. Un projet d’une nouvelle résidence a été étudié avec l’active participation de nombre d’entre vous. Il pourra être réalisé dans le cadre du schéma directeur 2020 également sur l’emprise foncière de Jeanne d’Arc avec une extension de l’actuelle maison de retraite (EHPAD).

L’aménagement a connu aussi des avancées significatives:

- le CLJ attire avec son extension 300 jeunes en été et des adolescents hors saison.

- le cinéma, malgré les tentatives absurdes d’en dégrader l’exploitation, a connu un grand succès. Il constitue aujourd’hui un atout incontestable pour notre ville.

- la requalification du quartier de Saint Quay n’a pas, malgré tous nos efforts, abouti au projet de départ. Des améliorations seront possibles.

- les efforts en matière de voirie, de sécurité, de protection du sentier du littoral, d’enfouissement des réseaux, d’entretien du patrimoine bâti, de fleurissement, de propreté ont été permanents. Ils devront être poursuivis avec persévérance.

Le choix de Saint Quay Portrieux comme port de maintenance du futur parc éolien n’est pas dû au hasard. C’est le fruit d’un travail collectif autour d’un des atouts de notre ville. Avec ses 140 emplois, cette maintenance contribuera significativement au dynamisme de notre ville

Bref, pendant ce mandat, près de 20 millions € auront été investis pour équiper, aménager, rénover, embellir, animer notre ville et accueillir tous ses habitants. Un record depuis la réalisation du nouveau port il y a 20 ans.

Durant ce même mandat, l’endettement de la commune a diminué de plus de 15% et je suis fier d’avoir tenu l’engagement de maintenir un niveau stable des taxes locales en Euros constants : une stratégie gagnante.

Nous aurions pu faire aboutir plus de projets si les élus de « la nouvelle majorité » n’avaient eu de cesse d’entraver et de bloquer le fonctionnement de la gestion municipale au mépris de l’intérêt général, portant atteinte à l’attrait et à l’image de notre ville : ainsi le carrefour des Prés-Mario, le deuxième court de tennis couvert n’ont pu être réalisés.   

Ayant observé depuis septembre dernier la préparation de la double élection municipale et communautaire, je suis arrivé à la conclusion que notre commune ne pouvait bénéficier de l’élan donné depuis 2008 qu’en ne relâchant à aucun moment les efforts entrepris sur une stratégie gagnante s’appuyant sur une vision.

Après avoir navigué avec des vents contraires, surmonté des tempêtes, affronté des mutineries tout en ramenant le bateau à bon port, je crois être le capitaine le mieux armé et le plus légitime pour piloter le navire avec un nouvel équipage.

Aussi, fort de mon expérience enrichie par les épreuves, j’ai décidé de vous présenter ma candidature comme maire de Saint Quay Portrieux et conseiller communautaire pour les élections de 2014 avec  l’objectif suivant :

Eviter un retour en arrière, stimuler une dynamique gagnante, redonner confiance à la vie municipale, exploiter les formidables atouts de notre ville pour la rendre plus attractive, garder la maîtrise de nos finances et en particulier celle des impôts, assurer la sécurité de tous les habitants.  

Je ne proposerais pas ma candidature à la mairie si je n’avais pas la quasi-certitude qu’un dossier primordial, mais invisible, celui du renouvellement du classement de notre Commune en station touristique, n’allait aboutir positivement.

En effet, l’enjeu financier est considérable : sans renouvellement du classement en station touristique, 300 000 € à 500 000 € de dotations annuelles de l’Etat, soit près de la moitié de notre autofinancement annuel, nous seraient retirés. Cela constitue un élément clef de nos marges de manœuvre pour le prochain mandat.

Ce dossier vient de recevoir un avis favorable de la Préfecture des Côtes d’Armor et a été transmis au Ministère des Finances. J’ai personnellement travaillé ce dossier avec l’appui de notre Office de Tourisme.

Plus jamais, plus jamais ces désordres inacceptables au sein du Conseil municipal !

Le nouveau mode électoral entraînera l’élection de toutes les têtes de listes en présence. Il faudra un maire solide, expérimenté pour gérer la commune avec sa nouvelle équipe dans le calme face à des opposants éventuellement revanchards et agressifs. Ne vous y trompez pas, la bonne volonté ne suffira pas.

Cette fois, j’ai choisi moi-même chacun de mes colistiers, chacun s’engage sur un contrat de mandature, chacun s’engage à être loyal et à ne pas se retourner contre son camp. Chacun s’engage à vous servir.

Je propose de vous associer à cette démarche gagnante pour notre ville en soutenant la liste que je mène pour faire gagner une équipe renouvelée, expérimentée, représentative de toutes les sensibilités de notre commune. Demain, je vous présenterai cette nouvelle équipe ainsi que le projet de notre liste intitulée :

SAINT QUAY PORTRIEUX POUR TOUS

Heureux d’avoir pu m’exprimer sur les raisons de désordres inadmissibles de cette mandature et sur les motifs de mon nouvel engagement à vouloir vous servir en toute indépendance, je vous prie de recevoir, chères Quinocéennes, chers Quinocéens, l’expression de ma gratitude et mes sincères salutations.


Dominique BLANC 
                                                                      
Blog : www.sqppourtous.fr
                    

Déclaration de candidature : élections municipales 2014


Notre ville a beaucoup d’atouts, mais dans les années 2000 chacun pouvait observer un déclin progressif en population, dynamisme et attractivité. J’ai annoncé en 2008 que pour enrayer ce déclin, il fallait :
                                            
- Elaborer un schéma directeur sur la période 2008-2020 afin de mener à bien et faire converger les investissements à réaliser vers un seul objectif : accroître l’attractivité de notre ville, y faire venir et revenir le maximum de personnes.

- Travailler sans relâche afin de surmonter les inévitables inerties (nouvelles réglementations, accumulation des normes, réactivité des administrations) qui ralentissent l’avancement des projets, ceci sans négliger la concertation avec les habitants.

A l’issue de ce mandat, la plus grande partie des engagements a été tenue. Près de 20 millions d’€ auront été investis durant ces six années sans que, comme promis, les taxes locales n’aient augmenté en euros constants alors que l’endettement de la ville a diminué de 15%. Nous sommes sur le bon chemin mais il reste beaucoup à faire.

Il s’agit pour les six ans à venir d’achever le redressement de notre commune en lui faisant bénéficier de l’expérience accumulée. Il me tient à cœur que la trajectoire tracée avec l’accord et l’appui des habitants de notre commune ne soit pas déviée car une stratégie gagnante pour notre commune demande du temps et de la ténacité.

C’est la raison pour laquelle j’ai décidé de me représenter comme maire de Saint Quay Portrieux.

Chacun sait que ce mandat, en dépit d’un vrai bilan, a connu des dysfonctionnements. Je m’en explique dans une lettre adressée à tous les habitants.

Cette fois-ci, j’ai choisi moi-même chaque membre d’une nouvelle équipe, composée d’hommes et de femmes d’expérience, de compétence, de sensibilité différentes à l’écoute des Quinocéens ; j’en dévoilerai la composition prochainement.

Chaque candidat a signé un contrat de loyauté pour la mandature. Il n’est pas question de  revoir à nouveau les désordres inacceptables que nous avons connus et qui ont fait tant de mal.

Avec mon équipe nous travaillons sur les différents pôles de compétences : activité économique, sociale (anciens et jeunes), finance et fiscalité, sécurité, affaires portuaires, urbanisme, culture et animations sans oublier le sport, la petite enfance, les travaux du quotidien etc…

Des réunions privées s’organisent afin que tous les habitants qui le souhaitent puissent exprimer leurs souhaits et échanger sur nos propositions  pour le bien vivre dans notre ville.

Je suis enthousiaste pour relever ce nouveau défi avec cette nouvelle équipe au service de tous.

Dominique Blanc avec la liste  « SAINT QUAY PORTRIEUX POUR TOUS  » 

Adresse du blog : www.sqppourtous.fr